Régionales : JP Masseret maintient sa liste, triangulaire au 2nd tour dans le Grand Est

Jean Pierre Masseret avait annoncé qu’il irait jusqu’au bout ce lundi 7 décembre en conférence de presse, et Paola Zanetti avait déposé la liste dès l’après-midi en préfecture.

Dans le même temps, avec les appels des cadres de la gauche locale et nationale au retrait dans le cadre d’un front républicain, la course aux désistements des colistiers s’était accélérée aux quatre coins de la région Grand Est.

Objectif, puisque le candidat Masseret refusait de retirer sa liste, la rendre caduque en obtenant un minimum de 50% de désistement avec ce mardi 08 décembre à 18h, heure légale limite pour déposer les documents attestant de ces retraits.

Un quart d’heure avant l’échéance, l’une des ex-colistières de M. Masseret est entrée à la préfecture de Strasbourg pour déposer la liste des désistements. 90 au total, sur les 95 nécessaires. Un déplacement difficile à comprendre, puisqu’inutile. Au final, seuls 71 désistements furent considérés comme valides.

Au bout du suspense, la partie « front républicain » étant perdue, Jean Pierre Masseret a pu confirmer la candidature de sa liste aux élections régionales 2015 dans la région Grand Est.

Le sénateur de 71 ans persiste et signe. Sa liste, qui a perdu l’investiture socialiste mais qui reste une liste de gauche, sera donc en lice pour le second tour des régionales 2015.

Les appels du pied s’étaient pourtant multipliés au cours des dernières 48h, avec un emballement dans l’après-midi de ce mardi 8 décembre. Plusieurs ministres et secrétaires d’Etat, des amis, des colistiers, d’autres élus politiques de gauche un peu partout en France et spécialement en Lorraine avaient fait signifié à Jean Pierre Masseret qu’ils se retiraient.

Le président du conseil régional de Lorraine s’était entêté et avait maintenu sa position en le disant partout où l’on voulait bien entendre, transformant la critique en argument de campagne.

Malgré le fait qu’il acceptait de fait de se positionner d’emblée dans l’opposition, Jean Pierre Masseret avait aussi obtenu des soutiens de militants et de quelques personnalités ces dernières heures, alors que d’autres appelaient à ce qu’il réalise le score le plus bas possible pour que les votes profitent à son adversaire de centre-droite.

Une situation qu’il dit comprendre, voici ses explications à notre micro :

Ce dimanche 13 décembre, La liste Masseret va se retrouver face à deux listes concurrentes : d’un côté, la liste d’union du centre et de la droite de Philippe Richert, et de l’autre celle du front national Florian Philippot.

Vers 20 h dimanche soir, Jean Pierre Masseret saura s’il sera dans l’opposition d’une majorité FN, ou si le barrage républicain aura porté la liste d’union du centre et de la droite à la tête de la région Grand Est.

Vous pourrez retrouver les résultats de ce second tour en direct ici-même sur sur Tout-Metz.

A lire dans la même rubrique :

Laisser un commentaire