Les habitants de Metz Métropole verront leurs impôts augmenter en 2016

La hausse du taux d’imposition pour les habitants de Metz Métropole semble inévitable en 2016. Reste à savoir de quel pourcentage il augmentera.

Les membres de la commission des finances de l’agglomération se réunissent cette semaine pour discuter du Débat d’Orientation Budgétaire (DOB).

impots locaux impots fonciers

L’information a été dévoilée le samedi 13 février notamment par Emmanuel Lebeau, élu municipal de Metz, particulièrement attentif aux notions budgétaires. Celui-ci parle de matraquage fiscal et liste :

la création d’une fiscalité sur les ménages (Taxe foncière et taxe d’habitation) en 2009 et son doublement en 2011, la diminution de l’abattement général en 2014, l’augmentation de 11% en 2015 de la Taxe enlèvement des ordures ménagères

La prochaine augmentation de la fiscalité sur les ménages concernera la taxe d’habitation et la taxe foncière en 2016.

Thierry Hory, Maire de Marly et président de la commission des finances de Metz Métropole confirme et déclare que son

« objectif est d’éviter une progression à deux chiffres »

Moins de 10% donc, ce qui reste tout de même conséquent.

A notre micro, Thierry Hory répond à nos questions : explications, agenda pour le vote du budget, coût prévisible par ménage, 2017, et mutualisation.

Une baisse des dotations de l’Etat continue mais attendue, pour laquelle Metz Métropole a déjà engagé un processus d’économies.

Ainsi, en 2015, le budget primitif de l’agglomération annonçait 2,3 millions d’euros d’économie, un premier effort qui n’a pas suffit puisque l’Etat avait finalement placé le curseur à 3,3 millions d’euros de baisse de la dotation, et provoqué la recherche de nouvelles pistes d’économie en juin 2015.

A lire dans la même rubrique :

Déjà 5 commentaires

  1. Godefroy

    Tant qu’à augmenter ,ceux qui paient pourraient avoir la liste des dépenses ,les services incontounables,les moins urgents,et les inutiles……….Chacun a le droit de savoir comment est géré ce budget.

    Répondre
  2. perry572

    Merci qui ? merci Dominque G…. sachant qu’une grande partie de la dette est dû au METTIS qui a été largement sous évalué budgétairement pour faire passer le supo….et maintenant le palais des congrès. Même si on nous dit que cela ne coûtera « que » 10 millions d’euros à Metz métropole, je pense et j’en suis convaincu que l’on aura droit un dépassement de l’enveloppe.

    Répondre
  3. Jean

    Les taxes n’augmentent pas à Metz selon le maire, mais il n’hésite pas à se servir dans la caisse commune pour faire tourner la ville. Gérer un budget c’est aussi savoir gérer son humilité.

    Répondre

Laisser un commentaire