Alerte rouge à la sécheresse déclenchée en Moselle : la Préfecture appelle à la vigilance

La situation s’aggrave en Moselle face à la sécheresse. Celle-ci a franchi un cap inquiétant ces dernières semaines et est passée d’alerte orange à alerte rouge pour près de 500 communes.

La préfecture de la Moselle tire la sonnette d’alarme et appelle à la vigilance. Des interdictions et des limitations de consommation d’eau sont désormais imposées aux particuliers et professionnels.

Photo : libre de droits

Le déficit pluviométrique global qui perdure depuis l’automne dernier, et l’absence de précipitations notables ces dernières semaines conjuguée aux températures élevées de ces derniers jours, a entraîné une baisse générale des débits de tous les cours d’eau.

Cette absence de pluviométrie a des incidences directes sur l’état de la ressource superficielle et souterraine.

Sur la base de ces éléments, et en raison de la dégradation de la situation, le comité sécheresse qui s’est tenu le 04 juillet 2017 a relevé la nécessité de prendre des mesures de limitation sur l’ensemble du département de la Moselle, par arrêtés préfectoraux, à des degrés différents selon les zones de gestion :

  • la zone « Moselle aval – Orne – Nied – Seille » passe de la situation d’alerte à l’alerte renforcée (487 communes concernées)
  • la zone « Moselle amont Meurthe » est maintenue en alerte (15 communes concernées)
  • la zone « Lauter, Sauer, Moder et Zorn » est placée en vigilance (44 communes concernées)
  • la zone « Sarre » est placée en vigilance (274 communes concernées)
Communes concernées par l’alerte rouge sécheresse en Moselle

Ces décisions temporaires impliquent des restrictions particulières et graduées selon le bassin concerné, sur les usages de l’eau : particuliers, collectivités, exploitants agricoles, industriels, bateliers, etc.

Ainsi les particuliers et les collectivités sont concernés par les mesures suivantes selon la zone :

Mesures imposées par la préfecture de la Moselle aux particuliers et collectivités dans le cadre de l’alerte sécheresse renforcée sur le département

Ces interdictions s’appliquent, qu’il s’agisse d’eau provenant du réseau d’alimentation public, de prélèvements dans les cours d’eau ou leur nappe d’accompagnement (nappe en équilibre avec les rivières), ou de puits personnels.

Ces dispositions sont applicables à compter de la signature des arrêtés jusqu’au 31 juillet 2017, sauf évolution de la situation météorologique et hydrologique conduisant renforcer, prolonger ou abroger les mesures prises.

Les contrevenants s’exposent à des amendes : 1 500 euros, 3 000 euros pour les récidivistes.


Source : Préfecture de la Moselle

A lire dans la même rubrique :

Laisser un commentaire