Moselle : le sort des abonnés de l’autoroute A4 fixé d’ici juillet 2015

En Moselle, les abonnés du péage de l’autoroute A4 effectuant un trajet domicile-travail pourront enfin y voir plus clair quant à l’évolution du prix de leur abonnement, et ce après plusieurs péripéties.

De nouvelles propositions de forfaits et surtout, des critères à justifier de manière plus stricte verront le jour dès le 1er juillet 2015.

Illustration : libre de droits
Illustration : libre de droits

Du nouveau en 2015

A l’issue du débat d’orientation budgétaire du Conseil Général de la Moselle du lundi 23 février 2015, une proposition visant les abonnements du péage de l’A4 devrait être votée.

A partir du 1er juillet 2015, et en accord avec la SANEF, les règles seront durcies, surtout celles qui concernent la domiciliation en Moselle. Les abonnés auront 3 possibilités :

  • Plus de 21 trajets par mois (et maximum 46) : 50% de taux de compensation
  • De 11 à 20 trajets par mois : 25% de taux de compensation
  • En-dessous de 10 trajets : 0% de taux de compensation

Ces nouveaux abonnements devraient permettre au CG57 de réaliser des économies et de passer de 874 000€ de subventions à 680 000€.

Retour sur les faits

Depuis 1997, une convention liant la SANEF et le Conseil Général de la Moselle permet aux usagers de l’A4 effectuant un trajet domicile-travail de ne payer que 50% du prix de l’abonnement, grâce au financement de 20% du CG57 et à celui de la SANEF, qui s’élève à 30%.

A l’époque, cela représentait 200 000€ de subventions de la part du CG. Mais en 2011, le nombre d’abonnés s’élève à 6500, soit 866 000€ de subventions. Une hausse qui ne cesse de croître puisqu’en 2014, les abonnées sont plus de 8000 et les dépenses du CG s’élèvent à 874 000€.

En décembre 2014, c’est un courrier de la SANEF, envoyé aux abonnés et annonçant le retrait du CG57 dans les subventions, rapidement démenti par ce dernier, qui a mis de l’huile sur le feu. Lire notre article en cliquant sur ce lien.

Des abonnés pas tous mosellans

L’augmentation du nombre d’abonnés a interpellé le CG57, qui a alors demandé un audit des abonnés à la SANEF pour mieux connaître leurs habitudes et surtout, leur domiciliation.

Des chiffres qui ont tardé à venir mais qui ont finalement été obtenus il y a peu. Résultat, sur plus de 8000 abonnés, le Conseil Général de la Moselle a découvert qu’environ 1200 d’entre eux n’étaient pas mosellans.

En d’autres termes, la subvention du Conseil Général de la Moselle, qui devait faciliter la vie des travailleurs mosellans, servait aussi à payer l’abonnement de personnes qui ne résidaient pas en Moselle.

A partir du 1er juillet 2015, les règles changeront, et de nouvelles propositions seront faites aux mosellans abonnés de l’A4.

A lire dans la même rubrique :

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *